Les biogirls, victime de leur point faible : leur amour pour la tige !